Alprech – Le phare et logement de fonction de l’ancien phare. (mars 2015).

Continuons l’exploration de nos archives.

Mars 2015, sur la falaise du Cap d’Alprech, une construction en ruines avait déjà attiré mon objectif.

Jean-Pierre Ramet, Président de la Maison de la Beurière et spécialiste de l’Histoire locale, m’avait renseigné, il s’agit de l’habitation du gardien de l’ancien phare et du sémaphore.

Dès le 18ème siècle, un sémaphore militaire est implanté à cet endroit.

En 1830, un phare est construit.  Il mesure 10 mètres et culmine à 50 mètres au dessus du niveau de la mer.

Peu après le débarquement de Normandie, le phare est détruit par les troupes allemandes.

En 1947, un phare provisoire sur pylône assure l’intérim jusqu’en 1962 ou le nouveau phare est construit.

Le socle du sémaphore est tombé de la falaise depuis plusieurs années.

S6306637

D’une hauteur de 17 mètres et 63 mètres au dessus de la mer, c’est le seul phare de France muni d’un escalier extérieur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s