Les bourgeois de Calais – Auguste Rodin.

L’épisode se passe au début de la Guerre de Cent Ans, en 1347.  La Couronne de France, portée par Philippe VI de Valois est contestée par Edouard III.

L’Angleterre mène les combats dans le Nord de la France et prend l’avantage à Crécy en 1340.  La ville de Calais est confrontée à un blocus de 11 mois, ses habitants sont affamés et désespérés.

Le Gouverneur de la Ville, le Capitaine Jean de Vienne, négocia la reddition de sa ville avec l’envoyé d’Edouard III, Froissart.  La réponse du Roi est cinglante et sans appel : « La plus grande grâce que les Calaisiens pourront trouver en moi, c’est que partent de la ville six des plus notables bourgeois. De ceux là, je ferai à ma volonté, je ferai miséricorde au reste. »

IMG_0285

Les six bourgeois mentionnés sur la photo ci-dessus se sacrifient et se livrent corde au cou avec les clefs de la Ville et du Château.

IMG_0286.JPG

Il ne devront leur salut qu’aux supplications de l’épouse du ROI, Philippa de Hainaut.

L’oeuvre qui trône devant l’Hôtel de Ville de Calais commémore cet événement héroïque.  Elle fut commandée à Auguste Rodin en 1885 par le Maire, Omer Dewavrin.

Rodin refuse que sa sculpture soit placée sur un piédestal et insiste pour que les Bourgeois puissent être côtoyés par les habitants de Calais.

Le moule sera utilisé 12 fois de 1895 pour l’original de Calais jusqu’en 1995 pour le 12ème à Séoul.

A noter que l’on peut admirer la troisième fonte (1905) au Musée Royal de Mariemont en Belgique.

IMG_0284IMG_0283

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s