Wissant – La plage de la dune d’aval – octobre 2016.

Après la destruction, voulue par les uns, décriée par les autres, des bunkers de la plage sud de Wissant, des mesures de protection du cordon dunaire ont du être mises en place.

Il faut savoir que depuis 1949, la mer a gagné 300 mètres, sapant les bunkers.

Actuellement le recul de la dune est estimé à 4 mètres par an.

La décision de la Municipalité de détruire ces vestiges du mur de l’Atlantique a sans doute été en partie motivée par un dramatique accident. En 2007, un allemand s’est fracturé le crâne après être monté sur un de ces bunker, il est décédé en 2011 et la Ville a été condamnée à dédommager la famille (260.000 €) pour sa responsabilité.

Advertisements